THOMAS DEREGNIeAUX

SEB_5218.jpg
 

Photographe professionnel basé à Ploemeur à deux pas des vagues, c’est un waterman complet. Passionné par l’océan de manière artistique par la photo, mais aussi sportive et engagé par son second métier de pompier volontaire et sauveteur en mer. C’est un photographe surf discret mais toujours au plus près de l’action, il fait partie des rares photographes autorisés (et capable) à shooter en aqua pendant les compétitions comme Roxy pro, Quick pro, Annaëlle challenge…

Très bon nageur, il est formé pour braver les éléments et secourir les baigneurs imprudents, en partant du bord ou en sautant d’un hélicoptère ! Seul photographe Européen en partenariat avec la fameuse marque de palme DAFIN. C’est aussi un voyageur, Hawaii, Portugal,… il a sa liste des plus grosses vagues à photographier dans le monde.  Il est testeur et photographe de mes planchettes depuis le début de mon aventure. C’est un bodysurfeur engagé qui s’attaque régulièrement aux «slabs» (Vague très creuse déroulant sur une dalle rocheuse quelques centimètres sous la surface) du sud Bretagne.

 

 
 

QUE REPRÉSENTE LE BODYSURF POUR TOI ?

Le bodysurf pour moi représente avant un style de glisse au plus prêt des vagues. Du coup comme ton corps et la planchette te servent de planche tu dois être en harmonie parfaite avec la vague et ne faire qu'un. Je trouve que cette discipline est très pure et que le contact même avec l’océan est encore plus fort.

DEPUIS QUAND PRATIQUES-TU LE BODYSURF ?

Tout petit je préférais déjà m'amuser en bodysurf plutôt qu'en bodyboard en mousse que tu pliais dans 20 cm de shorebreak. Ça ne m'a pas empêché de me mettre ensuite de manière plus intensive au bodyboard mais le bodysurf a toujours été présent pour moi entre mes 10 années de sauveteurs, les entraînements pompiers dans les vagues et depuis maintenant 4 ans un pratique vraiment régulière du bodysurf.

 

QUE T'APPORTE L'UTILISATION D'UNE PLANCHETTE DANS LES VAGUES ?

La toute première fois que j'ai pu utiliser tes planchettes, une réelle "redécouverte" de la discipline car le gain de vitesse et d'accroche change du tout au tout. Tu peux donc revoir ta lecture de vague, ton engagement au coeur des tubes. Je vous laisse découvrir par vous même mais pour résumer c'est une réelle aide dans la discipline.


TU UTILISES DEUX MODÈLES, PEUX-TU NOUS DONNER TES IMPRESSIONS ?

Effectivement deux modèles complètement opposés mais à la fois complémentaires pour évoluer en bodysurf car l'une (Modèle Koadour perf) te permet de surfer engagé sur des beach break puissants comme la côte sauvage de Quiberon ou dans les landes ainsi que les reefs ou slab (La droite des kaolins où ma dernière combinaison toute neuve à fait les frais de mon engagement un poil énervé ce jour là).

Le deuxième modèle (le plankenn Koad en version classique), plus de portance un peu moins de rail donc une glisse qu'on va plus comparer au longboard qu'au shortboard. Tu peux aller chercher des grandes courbes ralentir et en même temps reprendre de la vitesse sur des petites reformes. Je pense qu'il faut savoir rider les deux planchettes car tu pourras évoluer dans toutes les conditions.

Et une chose intéressante est de les inverser prendre le modèle agressif en petite conditions et le modèle plus typé longboard en shorebreak, cela te permet réellement de comprendre l'impact du travail de l'artiste sur la planchette. De la portance aux rails jusqu'au concave tu te rends compte que chaque détail compte et Le Bûcheron de la Mer a su approfondir cette recherche pour offrir à chacun sa planche parfaite.

FACEBOOK

INSTAGRAM

 

PHOTOS : SEBASTIEN LEQUERE

 
banner.jpg