ROMAIN MONIER

 Spot de Port Rhu - Quiberon BZH

Spot de Port Rhu - Quiberon BZH

Romain Monier, il a 23 ans, originaire de PLouharnel en Bretagne, il est étudiant en kiné. Depuis tout petit il est passionné par la mer, la voile, le surf et le bodysurf! Romain est présent depuis le début de l’aventure du Bûcheron de la mer, toujours présent pour tester un nouveau shape dans les vagues de Quiberon et passer à l’atelier manger un peu de copeau !

Que représente le bodysurf pour toi ?

En plus d'être un sport que j'apprécie énormément, c'est vraiment devenu une passion, c'est encore une sensation différente du surf car lorsque tu bodysurf c'est tout ton corps qui est en contact avec l'eau, tu ressens le moindre clapo,  la puissance de la vague. Bodysurfer donne vraiment une sensation de liberté car seulement avec des palmes tu peux aller quand tu veux sur le spot que tu veux. Un spot qui ferme? Ce n'est pas grave car même si il ferme, tu peux te faire de superbes visions et quand même avoir de bonnes sensations de glisse.

Depuis quand pratique tu le bodysurf ?

J'ai toujours aimé me laisser glisser dans les vagues, et surtout dans les shorebreacks, Mais c’est seulement depuis 3 ans que je me suis vraiment mis à bodysurfer, notamment avec les premiers modèles Le Bûcheron de la Mer!

Que t’apporte l’utilisation d’une planchette dans les vagues ?

Pour moi, le plus gros avantage de la planchette c'est d'avoir cet appui qui nous permet de sortir un peu le haut du buste de l'eau et d'avoir une vision plus claire et plus dégagée. Et quand tu as de petites vagues qui tubent, c'est juste magique tu en prends plein les yeux! Il y a aussi l'avantage directionnel, la planchette m'aide à vraiment rester plaqué contre la vague surtout quand elles sont creuses.

Tu utilises actuellement deux modèles, un skarvig première génération et un skarvig perf deuxième génération, peux tu nous donner tes impressions ?

Alors le skarvig première génération il est mythique! Il a tout vécu, tous les tests d'améliorations, je l'utilise surtout pour faire des images quand les vagues ne sont pas trop grosses car il est relativement grand, il est donc plus agréable sur les vagues molles. J’ai rajouté une fixation Gopro dessus. J'utilise toujours mon premier handplane car il a une histoire et je le prête pour initier mes amis.

Comparativement au deuxième génération il n'y a rien à voir, on peut se dire que ce ne sont que 2 bouts de bois taillés différemment mais une fois que tu bodysurfs régulièrement tu sens la différence, au niveau accroche le 2eme génération a un rail sur tout le long alors que le 1er génération, il commençait qu'au 1/3, la partie supérieur tient mieux en main grâce au belly. 

13698200_10205721192308920_1105984100431597832_o.jpg