DU KOA? DU QUOI? DU KOA!!!

Du Koa? du quoi? du Koa !!! :

Présentation du koa (Acacia koa) c’est un grand arbre endémique des îles Hawai’i. Les anciens Hawaïens construisaient des pirogues et des « surf » d'une seule pièce à partir des troncs.

Les peuplements naturels de koa ont souffert du pâturage et de la surexploitation. Le bois, aux reflets rouges, possède aujourd'hui une grande valeur. Il est recherché pour la réalisation de meubles, de parquets, de placages et pour des aménagements intérieurs. Il sert aussi traditionnellement pour la fabrication des ukulélés.

Quand Julien “des Fils de Baïnes” m’a proposé ce bois mythique pour lui shaper des handplanes j’étais très honoré,mais en découvrant l’histoire de ses petits bôuts de planche… j’étais un peu stressé! Imaginez le coup de rabot en trop !

La petite histoire de ces deux bouts de bois racontée par Julien:

“En 2015 nous sommes partis ma femme et moi à Hawaii et plus particulièrement à Kauai où nous avons logé chez l'habitant. Kyle le mari à vu que nous étions venus de France avec des handplanes en bois que j'avais shapé. Nous avons échangé et je lui ai demandé si il connaissait une scierie pour me procurer du bois d'ici. Une semaine plus tard il m'a emmené chez un ami à lui et il m'a donné une planche de koa.

J'ai réussi à le sortir sans problème en le planquant dans mon sac même si au cas où il m'avait fait une fausse facture... Je ne voulais pas que mon bout de bois reste au pays...

J'ai voulu commencer à shaper mais le temps me manquait et le petit arriva en 2017... alors je me suis dis que j'attendrais le bon moment, un plus tard. Novembre 2017: Fils de Baïnes le film et on commence à échanger en début d'année.

Je flash réellement sur ton boulot et me dit qu'il n'y a pas de hasard dans la vie... Il n'y a que des rendez-vous... Et c'est là que je te parle du Koa... La suite tu la connais.

Ce que je vois dans ce bout de bois qui ne veut rien dire pour le commun des mortels, a créé chez nous une passerelle invisible entre différentes cultures et surtout un lien affectif et chargé d'histoire.

Dans notre monde de sur-consommation matérialiste, il est important que des objets racontent des histoires car ça leur donne une âme et ça les rend de ce fait unique...

Et ça fera des truc à raconter aux futures générations... 😉 “

20180911_083936.jpg

Mon client aimant beaucoup les beaux morceaux de bois, m’a demandé aussi un modèle Kelf, en acajou, mais si possible un morceaux avec du caractère, pour rester dans le même style que les deux planches en koa. Chez mon bûcheron de Basse-terre, j’ai retourné pas mal de planches brutes avant de trouver la perle rare, après quelques coups de rabot, le dessin du bois était magnifique. Action !

20180918_084107.jpg

Pour optimiser les bouts de koa, j’ai imaginé des shapes valorisant le bois et correspondant aux vagues que fréquentent le plus souvent mon client et sa femme.

Les trois morceaux étaient très difficiles à travailler, le Koa très sec et nerveux ne lâchait pas facilement ses copeaux ! L’acajou, plus tendre mais avec un veinage très tortueux devait se travailler doucement, sous peine de faire un éclat de bois irrattrapable.

Un long travail à la rappe et avec ma petite ponceuse ! Mais le rendu final est superbe, à croire que la sueur fait ressortir l’âme du bois hawaïen !

20180919_111422.jpg

Au moment des finitions, le client me propose de rendre hommage DUKE KAHANAMOKU et ses planches en bois traditionnels. Le modèle Kelf se prête très bien à cet hommage, je suis très content de marquer à la peinture blanche, comme le faisait DUKE, la planchette. J’espère que son “uhane” (esprit en hawaïen) accompagnera Juilen et Faustine dans leur sessions, et peut être un jour leurs planchettes retrouveront leur île d’origine pour quelques vagues !

ALOHA !

 Un quiver de handplanes complet, aloha spirit !

Un quiver de handplanes complet, aloha spirit !

Lionel Herphelin